CamerounServices Homepage - index
Déjà 2504878 visites Bienvenue a Camerounservice                  
Nos actualités récentes
16/09/2012
photos
Deux émissaires de la CADHP à l’immeuble Etoile

Entre les deux cérémonies protocolaires ponctuant la célébration du cinquantenaire de l'Organisation africaine de la Propriété intellectuelle auxquelles il représentait le Chef de l'Etat, le Premier Ministre, Chef du gouvernement a reçu en audience le 13 septembre 2012 à l'immeuble Etoile, deux commissaires africains des droits de l'homme et des peuples, la sénégalaise Soyata Maiga et la camerounaise Lucy Asuagbor.

Les deux membres de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples - CADHP - sont en mission officielle au Cameroun depuis le 4 septembre pour évaluer l'Etat des droits humains au Cameroun, spécifiquement ceux des femmes et des personnes vivant avec le VIH/Sida.

Pendant plus d'une heure d'horloge, les deux dames ont échangé avec le Premier ministre sur les questions liées à la promotion des droits de la femme et de la protection des personnes vivant avec le VIH/Sida.

Le Cameroun porte un grand intérêt à la CADHP avec laquelle il interagit pour la protection et la promotion des droits humains et des peuples sur le continent africain.

La mission de la CADHP, arrivée à son terme, a pu noter par elle-même la grande volonté des autorités camerounaises de faire de la femme un acteur de développement.

Le Cameroun, à travers un arsenal de bonnes pratiques, a fait de la femme une citoyenne à part entière, a reconnu Soyata Maiga, tant en ce qui concerne la scolarisation de la petite fille, la prise en charge de la santé reproductive des femmes, la sensibilisation pour l'abandon de certaines pratiques coutumières néfastes comme les mutilations génitales féminines que la représentation de la femme dans les instances de prise de décision.

La commissaire africaine a cependant regretté la persistance de certaines pratiques coutumières et traditionnelles dans certains domaines essentiels comme les successions, les mariages et les grossesses précoces. Dans ces domaines là, a-t-elle indiqué, la femme a encore besoin d'une plus grande attention.

Il en est de même en ce qui concerne l'accès et la représentativité de la femme aux instances de décision. Soyata MAIGA a émis le vœu que le Cameroun fasse intervenir la loi sur les quotas pour que les femmes soient mieux représentées aussi bien au plan électif qu'administratif. Ceci passe par un meilleur accompagnement, à travers la formation et la mobilisation des ressources, a-t-elle conseillé.

Particulièrement concernée par la question des personnes vivant avec le VIH/Sida, Madame Lucy Asuagbor a évoqué la mise sur pied d'un comité destiné à combattre la stigmatisation et la discrimination à travers lesquelles cette catégorie de personnes voit régulièrement ses droits violés.

Venue vérifier le niveau de mise en œuvre des engagements pris tant au niveau régional qu'international dans la lutte contre le VIH/Sida, elle s'est félicitée de ce que le Cameroun a fait de la lutte contre cette pandémie une priorité dans l'action gouvernementale. Ce qui, de son point vu, justifie la chute du taux de prévalence du VIH Sida au Cameroun, passé en 2011, de 5.1% à 4%.

Sur toute l'étendue du territoire national, la mission africaine a pu constater que le traitement et la prise en charge des personnes atteintes par la maladie est gratuite.

Toutefois, la femme reste la couche la plus touchée, en dépit des efforts continus du gouvernement, a regretté Mme Asuagbor. Elle identifie la pauvreté comme le facteur à l'origine de cette situation et recommande au gouvernement d'aider la femme à se prendre en main du point de vue économique. Elle recommande également d'intensifier la sensibilisation à travers l'éducation de la jeune fille.

Beaucoup est fait pour limiter la transmission de la mère à l'enfant, a-t-elle apprécié. Le respect de la confidentialité et du secret médical sont consacrés. Les orphelins du Sida font également l'objet d'une prise en charge spéciale au niveau des Ministères de l'Education de base et des Affaires sociales, s'est elle réjouie.

Le Premier ministre leur a réaffirmé la volonté du gouvernement de faire davantage en faveur des femmes et des malades du Sida pour qu'avec le reste de la population, le Cameroun puisse atteindre de résultats meilleurs.



Germaine Flore NGAH      

<<Archive des Actualités>>

Votre Réaction(Champs obligatoires )
* Pseudo
* Email
* Titre du message
* Message
 
CamerounServices Homepage - index
Recherche
Plan du site
Espace Publicité
CamerounServices Homepage - index
Espace interactif
  UTILISATEUR  
 MOT DE PASSE 
  S'enregistrer  
Accès Email
Accès Intranet
Ecrire au WEBMASTER
Paroisse Saint Charles Lwanga
Entrer votre email pour recevoir des informations nos services, Annonces et actualité de la paroisse, St Charles Lwange, de nos partenaires, etc...
Notre Forum
Recevez et faites nous part des informations relatives à votre expérience avec nos produits, notre structure, etc...
Dernier Message:

If you are going for finest contents like...Lire la suite
Voir tous les messages
CamerounServices Homepage - index
Copyrights © 2008 CAMEROUN SERVICE Tous Droits Réservés !
Powered by Phoenix Informatique . Phone : +237 22.02.38.46